Championnat du monde à Aiguebelette: le RCM était présent

Patrick Suhr  était  spectateur  des championnats du monde d’aviron qui se déroulaient début Septembre à Aiguebelette. Il nous fait partager les moments forts de cet évènement.

Tout d’abord, le site du lac d’Aiguebelette : Comment ne pas succomber aux charmes de cet écrin naturel.  C’est donc ce cadre qui a été choisi pour organiser les championnats du monde d’aviron 2015.

Le site d’Aiguebelette

Assister aux Championnats du monde d’Aiguebelette, c’est se mettre entre parenthèse quelques jours, en famille ou entre amis, pour voir et vivre l’aviron à son plus haut niveau. C’est aussi se retrouver dans un endroit splendide et préservé. Troisième lac naturel de France avec ses 545 hectares d’eaux paisibles, c’est un paradis préservé et rare. L’aviron y trouve un cadre exceptionnel, sur un site protégé du vent, qui respecte l’équité des chances de chaque embarcation.

Nous étions donc 3 seulement du RCM (Carine, Aurélien et moi-même) à se déplacer ce vendredi 04 septembre. Un trajet sans histoires vers notre hôtel situé sur la berge sud du lac du Bourget à quelques kilomètres seulement du bassin. RdV a été pris sur place avec un ancien du club, dont certains se souviennent surement : Raphaël Gilbon. Et première dégustation des spécialités gastronomiques locales. Eh oui ! Il est obligatoire de préserver les valeurs intrinsèques du RCM !

Le samedi, découverte des installations mises en place par l’organisation pour ces finales du championnat du monde. Il y règne une atmosphère sportive et conviviale. Les supporters de tous les pays échangent et plaisantent entre eux. C’est l’esprit guinguette, une fête de l’aviron, libre et gratuite, pour les passionnés et les profanes, dans un décor de rêve.

Puis, l’installation dans les tribunes, face à la ligne d’arrivée et place aux courses. Chaque clan de supporteurs hurle et trépigne en fonction de l’approche de ses équipages.  La tension devient plus forte quand la finale du deux de couple poids léger démarre. Tous les français présents suivent le déroulement de la course sur l’écran géant. La folie s’installe lorsque dans notre champ de vision Azou et Delayre apparaissent en tête et la conservent jusqu’au bout. De la folie tout autour de nous !

Aiguebelette 1
aiguebelette 2

aiguebelette 3

La calme se fait pour les courses suivantes sauf devant nous. Nous découvrons que nos voisins sont anglais. Carine entame une conversation tant bien que mal (au vu de nos qualités linguistiques), mais nous arrivons à comprendre que les deux personnes sont les parents d’un rameur anglais, champion du monde en deux barré la veille : Matthew Tarrant. Rameur qui les rejoindra un peu plus tard. Autographes et photos seront naturellement à son programme.

L’après-midi, après ces émotions, nous avons décidé de visiter Aix-les-bains, précédée d’une petite démonstration par Aurélien, de conduite en montagne. Petite ville thermale bien agréable.

Dimanche, les grandes finales des skiffs et des 8+ sont au programme. Malheureusement sans les équipes de France ! L’ambiance était comme la veille impressionnante. Une nouvelle rencontre avec une ancienne entraineur du club : Laurence Bagnis.

Un week-end magnifique plein d’images colorées, d’émotions. Une très belle fête de l’aviron.

Patrick Suhr

Publicités
Cet article, publié dans Compétitions 2015, LA VIE DU RCM, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s