Randonnée Kassel

Jeudi matin: Un départ mouvementé

Le rendez vous était donné à 8 heures précises pour le départ en camionnette. Surprise, les papiers du véhicule ne sont pas là! Une enquête est immédiatement diligentée pour les retrouver. Elle aboutit rapidement, mais les papiers ne sont pas accessibles. Qu’à cela ne tiennne, on va prendre les voitures. C’est avec deux heures de retard que l’on part sur les autoroutes allemandes surchargées de camions et de voitures: c’est la grève des trains en Allemagne (eh oui, ça arrive même en Allemagne).

Jeudi après-midi: Mise à l’eau

On arrive en début d’après midi à Kassel , Björn est sur place qui nous attend avec la barque que nous découvrons sur la remorque. Elle mesure environ 8 mètres de long sur 1.50 mètres de large avec quatre bancs de nage de chaque côté soit huit rameurs, et des caissons au centre et aux extrémités où l’on pourra ranger nos sacs. La bête pèse 900 kg, une fois chargée avec 11 personnes et les bagages, elle atteindra bien 2 tonnes. Nous avons aussi à notre disposition un double avec barreur. La mise à l’eau s’effectue sans peine, et la dernière voiture arrive, juste à temps pour boire une bière.

Préparation physique

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mise à l’eau

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est  avec émotion que nous visitons  le Club qui a formé Björn. Sur la photo ci-dessous affichée en bonne place, on le voit à 17 ans (deuxième en partant de la droite au deuxième rang), déjà brillant rameur, l’étoile du rowing club ! P1100012

Vendredi: première étape

Il restait à amener les voitures au point d’arrivée, à environ 100 km du départ, ce que font les courageux conducteurs levés à 6 heures du matin. Cela permet de découvrir en chemin un joli paysage vallonné parsemé de champs de colza, de forêts luxuriantes, de petits cours d’eau. Les 4 conducteurs revenus au point de départ, on pouvait enfin démarrer. A notre grande surprise, la barque avance bien malgré son poids. Elle est d’une grande stabilité et ramer ne demande pas beaucoup d’efforts. Nous sommes 11 sur la barque, avec 8 rameurs, un barreur, et deux personnes qui n’ont d’autre chose à faire que de  glander tranquillement ou servir les bières. La plage avant  confortable (bien qu’il n’y ait pas de sable) s’avère très appréciée pour prendre des bains de  soleil ou faire la sieste.

Les rameurs en action

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand au barreur, à proximité des packs de bière, il peut siroter  tranquillement et servir les rameurs. La bière  coule à flot immédiatement, car la soif n’attend pas l’effort.

La bière, le carburant indispensable

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un temps frais mais agréable nous accompagne. Nous passons quatre écluses sans problème.

Passage des écluses

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous pouvons nous arrêter à mi chemin pour déjeuner dans une baraque à frites au bord de la rivière. Il était préférable d’éviter les frittes grasses et les saucisses qui resteront sur l’estomac des ceux qui les ont consommées tout l’après-midi! La randonnée repart pour terminer la première étape de 28 km sur la Fulda. Nous sommes accueillis au club de Mündener Ruderverein. Nous avons le temps de faire un tour en ville et d’apprécier les maisons typiques à colombage avant le dîner  avec dégustation d’asperges pour certains.

20150508_194119

Dans les rues de Mündener Ruderverein

Nous sommes logés dans la salle de sport du club d’aviron et la nuit s’avère agitée. Les doux ronflements de certains ne cessent pas et troublent quelque peu le sommeil des randonneurs. Autre soucis, le matelas gonflable d’Agnès se dégonfle en pleine nuit!

Samedi: longue étape de 53 km

Le matin, la bonne humeur n’est pas tombée malgré la nuit agitée, surtout qu’un excellent petit déjeuner nous est servi. Une longue étape s’annonce. En fait le courant de la Fulda se trouve renforcé par la Werra qui s’y jette juste après l’écluse que nous franchissons après notre départ. Le courant nous pousse vigoureusement et nous pouvons faire environ 10 km/heure sans peiner. Aussi les arrêts bière sont fréquents. Le soleil est au rendez-vous, une rotation s’établit pour le  bronzage sur la plage avant.

P1100020

Un paysage bucolique que nous traversons sous le soleil

A midi,  une longue pose dans un  restaurant Grec (si, si!) nous permet de récupérer avant de terminer l’étape. Un vent assez violent s’est levé qui, bien sûr, souffle de face, nous demandant de pousser un peu plus fort sur les avirons. Les campings se succèdent au bord de la rivière, Jacques les mitraille de son appareil photo. Nous arrivons à Beverungen en fin d’après midi et nous pouvons nous installer confortablement dans les dortoirs. Certains restent au club pour jouer au KUBIX KUB(??) tandis que d’autres vont dîner en ville (ville qui n’a d’ailleurs aucun intérêt touristique).

Dimanche: suite et fin sur  41 km

La fin de la randonnée se poursuit sans problème. Avec un fort courant, la dernière étape est parcourue rapidement, d’une seule traite, en environ 4 heures. Nous arrivons en début d’après midi. Il reste à vider la barque, la remonter  sur la remorque, la nettoyer, et faire de même avec le double. L’enthousiasme de départ s’étant un peu atténué, la participation à ces taches devient un peu moins active!

L’arrivée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois restaurés, nous pouvons  rejoindre Kassel et prendre la route de retour. Un grand merci à Björn pour l’organisation parfaite de cette randonnée qui nous a fait découvrir de jolis paysages.

Merci aussi aux photographes Anne et Paula !

Quelques galériens de l’aventure

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article, publié dans LA VIE DU RCM, Randonnées 2015, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s